Absence

Combien de jours

combien de saisons pour avancer ?

 

Il était ma certitude, mon calme, ma source, mon évidence,

ma connivence , mon amour,mon ami….

 

c’était,

il y a si longtemps.

Il y a si longtemps que j’ai choisi un autre chemin.

 

Depuis, je marche et je chante,

je voyage et je construit…

 

mais

à l’intérieur, tout est cassé, brisé, démoli

tout est manque et désert.

 

Oman

Combien de saisons pour la légèreté, la tendresse, les sourires ?

Le printemps est là et je ne le vois plus

car, ce soir,

je sais qu’il est trop tard pour regarder en arrière, et devant ne me plait pas.

 

Alors,

écrire encore me parait vain,

je n’ai plus de mots depuis que nos mains se sont lâchées.

 

 

 

Publicités

16 réflexions sur “Absence

  1. Il y a de ces moments où tout nous semble gris et morose. Comme un gros nuage qui nous passe au-dessus de la tête. Notre âme semble à la dérive… Mais le soleil finit toujours par ressortir d’entre les nuages, et la morosité se dissipe. Courage, chère Marie. La vie n’est pas simple, ni compliqué, elle est juste complexe. 😉 Tout va finir par se replacer.
    Amitié
    Anne xx

    Aimé par 2 personnes

  2. Ah ces bulles qui remontent du néant, qui voilent la vision des choses! Ne pas regarder en arrière, ne pas regarder en avant, juste poser son regard sur la richesse de l’instant présent. Tu ne la vois pas cette richesse? pourtant elle est là, elle se présente parfois sous un air de banalité.
    Quand l’instant te paraitra vraiment riche, alors tu pourras regarder devant en y voyant de belles choses. Je sais, tu te demandes quand… mais ai confiance, ce jour viendra.
    Je te souhaite que ces bulles s’évaporent vite, quelles deviennent des papillons légers en toi.
    Amitiés

    Aimé par 2 personnes

  3. Marie écrire te parait vain toi qui a se dont de mettre en harmonie tes rimes. Voici que refleurit le lilas cette jolie fleur du printemps… soit heureuse et laisse les bulles saumâtres remontés à la surface pour devenir soleil. Et fasse que refleurisse en toi le temps du bonheur auquel tu as droit.
    Amitié. Roberte

    Aimé par 1 personne

    • ça, c’était hier, une épreuve, comme un passage du feu pour accepter enfin ce qui est.
      Aujourd’hui est un autre jour,
      j’ai écrit un autre billet
      🙂
      Merci en tous cas, c’est merveilleux d’être entendue
      Bonne soirée

      J'aime

  4. Pingback: Absence | Deux papiers sur la table

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s