En haut

Une douceur qui s’attarde

IMG_0837il est temps encore

avant que ne vienne le blanc

de grimper une dernière fois

tout en haut de la montagne

IMG_8016

dépasser la forêt dorée, et le lac vert d’eau,

prendre le le chemin le plus raide raide

celui qui est difficile et peu fréquenté

IMG_0082
et soudain le sommet

là ou le regard ne s’arrête pas

deviner pourtant la neige sur les Alpes autrichiennes

Novembre, joli Novembre

IMG_8006

Publicités

Orvieto

Ce que j’aime

ce que j’aime vraiment,

après,

bien sûr les fleurs et les arbres et la mer et la montagne et les reflets de lumières et la Loire…

c’est la peinture italienne du Trecento, ce tout début de la Renaissance

tous ces merveilleux découvreurs, coloristes de génie  aux lignes pures et idéales

je les admire profondément

et jamais aucuns peintres (exceptés peut-être les flamands de la même époque)

ne m’ont totalement ravie.

Giotto

Fra Angelico

Pietro della Francesca

Masaccio… et tant d’autres

Je suis définitivement renaissante 🙂

et à Orvieto,

j’ai trouvé mon paradis

Aux couleurs des temps

Quand revient l’envie de peindre,

c’est le bonheur à la fenêtre

et même si bien souvent,

s’invitent,

lancinants,

les thèmes et les couleurs parfois violentes de notre monde fou,

quand revient l’envie de peindre,

c’est le bonheur à la fenêtre

Cabrioles

 je pars,

Je m’en vais voir la mer,

Et le jasmin aussi, et les collines et les tuiles chaudes et rondes.

Il y a là-bas des bonheurs qui m’attendent.
Quand je reviendrais…

……………Car on revient toujours

Je vous retrouverais avec joie.

Je vous souhaite un bel été

L’été,

c’est le temps d’engranger

celui ou l’on prends des forces après le labeur

avant d’affronter les froidures.

Oui, un bien bel été à vous tous.

 

chez moi

Je crois

Je n’en suis pas sûre,

Que ce doit être simple et incroyablement rassurant

De dire,

« Je suis d’ici. Ici je suis née et je vis. C’est ici chez moi…. » Enfin, ce genre de phrase qui donnent une base….

Moi, je ne sais jamais quand je reviens chez moi ou quand je pars ….

Je ne sais pas si c’est mieux ainsi. J’ai plusieurs ports.

Qu’est-ce qui compte ? Le nombre d’années vécues quelque part? Ou tout autre chose….

  

Et si …

20150307-171328.jpgEt si les brises tièdes

Porteuses de renouveau

perdaient leur pouvoir de joie

…………….

Et si les corolles blanches

des braves perces-neige

ne ramenaient pas la légèreté

………….

Si les couleurs plus vives

Et les oiseaux

Et la verdeur retrouvée

Et tout ce qui Avant me réjouissait

Ne comblaient pas le vide immense de la tendresse perdue

…………

Emménagement

ici, c’est grand,

c’est vide ,

les murs résonnent comme ceux d’une maison que je n’habite pas encore,

mais qui, déjà, se veut accueillante.

 

J’arpente les pages blanches

un peu effrayée

un peu fascinée

dubitative sur ce que je vais faire de ce lieu tout propre, tout neuf

 

 

 

Un dernier regard en arrière

…..

https://bleuemarie.wordpress.com/

un petit signe de la main….

Bon vent,

c’est ici que je suis maintenant 🙂

IMG_2859