Le fracas du monde

La montagne hautaine

Immuable et sublime

Impose le silence

Et apaise

Publicités

Pensée du jour

Et si,

Photographier,

Ce n’était rien d’autre que ………….

 …..

Désespérément

Frôler une beauté que l’on souhaite immortelle…

8c4a0876-1

  …caresser du regard la fragilité de l’instant

et par là-même

s’imaginer se l’approprier……….

8c4a0807

en photographiant

je fixe les aiguilles de la montre

je  possède l’intangible

….

du moins je l’imagine 🙂

8c4a0786

 

La mer d’hiver

C’est quand le jardin est blanc de neige, que les branches alourdies se penchent , se penchent

C’est quand ma montagne s’oublie dans des voiles de brume

Et que le soleil inconstant paraît, disparaît

Que, sans se préoccuper de mon avis,

Ma main autonome peint la mer,

La haute mer d’hiver.

De terre et d’ocre 

……………Que me manque cette terre

qui borde la mer !

IMG_0968

Les pieds dans la gadoue

les yeux noyés de brumes fadasses

je me languis de son éclat, de sa générosité âpre

……..

……….et roulent entre mes tempes les vagues de l’Escalet

 

 

Méditérranée

Je veux ,

 une fois de plus,

la mer en hiver

IMG_1093

je veux  du mistral

du ciel clair

des mimosas en fleur.

Je veux revenir à la maison

retrouver sa blancheur, son silence, ses chênes-liège,

et les collines au loin.

Demain,

je prends la route longue

celle qui escalade la montagne,

qui dévale en Italie

qui longe les roches rouges…

A bientôt 🙂

Les précieux

IMG_0856

Dans la farandole des jours

il y a les regards, les couleurs, les mots

tous ces gens que l’on croise ,aime, ignore…….

tous ceux dont on se souvient et ceux que l’on oublie

Ceux qui nous font mal, qui insinuent le doute,

ceux qui ne nous sont rien

et ceux

rares et précieux

qui, naturellement, sans effort semble-t-il,

nous proposent de donner le meilleur de nous-même.

Ils sont sereins lorsque l’on hésite

et ont le mot,

le juste mot qui raffermit

ce ton de voix qui rend fort

et cette lueur  dans les yeux qui ne doute pas.

Serfaus - Tirol