Mal-aimé

c’est Novembre le mal-aimé

Novembre de givre matinal, annonciateur du pire

Qui sonne le glas des désirs de l’été

IMG_0188

Il se cache sous les dorures, les carmins flamboyants

IMG_0199

Il se déguise et ricane lors de ses fêtes tristes

des Morts, des Saints,  des armistices

IMG_0181

C’est Novembre, le définitif,

Le toujours vieux, le résigné

Qu’il me faut apprivoiser .

IMG_0220

et cesser peut-être de remonter le courant,

pour flotter, flotter sur une onde apaisée et fraiche

IMG_8021

Publicités

Idées vertes

J’ai longtemps ignoré que le monde pouvait être si vert.

Longtemps je n’ai voulu que l’ocre et le bleu

la terre aride et la mer

Le vert

idée abstraite,

se résumait alors à

Vert et je te veux vert.
Vent vert. Vertes branches.
Le bateau sur la mer,
le cheval dans la montagne.
L’ombre autour de la ceinture,
elle rêve à son balcon,
chair verte, verts cheveux
avec des yeux d’argent froid.
Vert et je te veux vert.
Dessous la lune gitane,
toutes les choses la regardent
mais elle ne peut pas les voir…..

Verde que te quiero verde.
Verde viento. Verdes ramas.
El barco sobre la mar
y el caballo en la montaña.
Con la sombra en la cintura
ella sueña en su baranda,
verde carne, pelo verde,
con ojos de fría plata.
Verde que te quiero verde.
Bajo la luna gitana,
las cosas la están mirando
y ella no puede mirarlas.

Federico Garcia Lorca – Romance Sonámbulo

IMG_8384

Puis,

de chemins en chemins

insidieusement est venu la tendresse verte

IMG_7129

Ombrie

Il en a fallu des secondes

et des minutes et des heures aussi

il en a fallu de la patience ,

de la résignation parfois

vers Montepulciano

pour continuer

par delà tout ce noir

et ce blanc aussi

et se dire que ce contraste est merveilleusement beau

Orvieto

il en a fallu des chemins de pierre,

familiers et durs

jamais hostiles,

juste balayés par les vents de tous les Sud

pour qu’enfin

aujourd’hui,

la route se fasse lisse et claire.

Que toutes les montagnes de mon vert pays,

et les collines de Provence

et les villes d’Ombrie

et les vagues, et les fleurs et les nuances du ciel,

que tous les parfums de toutes les garrigues

et que tous les embruns en soient remercié.

Les précieux

IMG_0856

Dans la farandole des jours

il y a les regards, les couleurs, les mots

tous ces gens que l’on croise ,aime, ignore…….

tous ceux dont on se souvient et ceux que l’on oublie

Ceux qui nous font mal, qui insinuent le doute,

ceux qui ne nous sont rien

et ceux

rares et précieux

qui, naturellement, sans effort semble-t-il,

nous proposent de donner le meilleur de nous-même.

Ils sont sereins lorsque l’on hésite

et ont le mot,

le juste mot qui raffermit

ce ton de voix qui rend fort

et cette lueur  dans les yeux qui ne doute pas.

Serfaus - Tirol

Élévation

20150130-101311.jpg

Prendre le chemin qui monte,
Petits pas réguliers dans le froid du matin.

Regarder,
Ressentir,
S’émerveiller

20150130-101410.jpg

Écouter le silence
Et mettre a distance
Tout ce qui fait mal
Tous ce qui rend triste

Ne garder que l’indicible beauté

20150130-101757.jpg