C’est maintenant

Le temps a scandé si dru son rythme d’airain

Que ma tête lasse demeure baissée.

Les heures et les heures ont tant galopé,

Tant abasourdi la litanie des jours,

que,

Timide et peu sûre

je n’ose, dans le miroir hostile, me regarder encore.

Et pourtant,

Les agapanthes fièrement se dressent ,

Et le laurier-rose, et le figuier vainqueur

Et ma vieille lavande, bleue, bleue, bleue,

Et le jasmin tant et tant aimé…..tous sont au rendez-vous pour proclamer crânement

Que l’été est là , brûlant et fugace,

Que c’est maintenant que la vie resplendit,

Maintenant…

Méditerranée 

 

 

 

Une mer trop bleue caresse mon âge,

Une mer miroir pour toi et pour moi

Tendue telle un pont

Entre nos deux solitudes

Complice et immémoriale

Chemin d’eau ancestral d’un été ultime

img_8796

Certitude

« Sentir ses liens avec une terre,

son amour pour quelques hommes,

savoir qu’il est toujours un lieu où le coeur touvera son accord.

voici déjà beaucoup de certitudes pour une seule vie d’homme »

Albert Camus – « L’été à Alger » (« Noces »)

Alors, même si le ciel parfois se voile,

si les enfants s’éloignent, brandissant à bout de bras mes journées printanières,

et, par leur sève fraiche, m’attachent à l’hiver….

même si très fort domine cette conscience du temps qui file file file,

ce n’est qu’un nuage, qu’un gros nuage blanc qui occulte le bleu

De terre et d’ocre 

……………Que me manque cette terre

qui borde la mer !

IMG_0968

Les pieds dans la gadoue

les yeux noyés de brumes fadasses

je me languis de son éclat, de sa générosité âpre

……..

……….et roulent entre mes tempes les vagues de l’Escalet

 

 

Route du sud

Mototype-encre-rouilleDe rouge et d’or,

d’ocres et de brumes

l’automne se faufile, regard en biais.

La saison excessive ,

provocante et désespérée

se joue des fragiles certitudes


Je suis prête,

je t’attends et t’espère,

mais,

pour ralentir ta course,

je pars quelques temps

vers la mer sans marées

vers les collines douces de chênes liège et d’arbouses.

A bientôt

pastels gras-aquarelle

Méditérranée

Je veux ,

 une fois de plus,

la mer en hiver

IMG_1093

je veux  du mistral

du ciel clair

des mimosas en fleur.

Je veux revenir à la maison

retrouver sa blancheur, son silence, ses chênes-liège,

et les collines au loin.

Demain,

je prends la route longue

celle qui escalade la montagne,

qui dévale en Italie

qui longe les roches rouges…

A bientôt 🙂