éloge de la lenteur

 

 

A trop courir le monde

tu oublieras de voir

et ne reconnaitras ni la brume ni l’ombre de ta montagne

DSCN5983

Les fleuves longs aux rives ensablées

longtemps encore porteront ton rêve d’oubli

et les paroles étrangères combleront ton silence

IMG_8552_2

 trop souvent

en douceur

en pleine complaisance

les villes affolantes étourdiront tes songes

IMG_0207

 

 

 

 

Publicités

ici…ailleurs….

Voyager,

c’est entrouvrir une fenêtre

et, indiscrètement parfois,

se faufiler, par le regard

IMG_2153 copie

Voyager

c’est aussi contempler un miroir

et, par delà la distance,

retrouver ses propres fragments de vie,

différemment composés,

mais les mêmes fragments

IMG_1954

c’est s’étonner des mêmes douleurs

des mêmes lourdeurs cruelles de l’âge

IMG_1972

et se réjouir des mêmes bonheurs

voyager,

c’est,

le temps d’un ailleurs

se savoir définitivement solidaire

IMG_2072 copie